Intégration et Orchestration de Services
et d'APIs

Architectures, standards, outils, démarches de mise en œuvre, retours terrain et conseils pratiques
Sommaire

LE MOT DE L’INTERVENANT

Avec ce séminaire, je vais vous aider à comprendre les techniques...

Avec ce séminaire, je vais vous aider à comprendre les techniques les plus modernes de construction d’un système d’information nativement conforme aux exigences du Cloud. J’aborderai les aspects liés aux infrastructures réseaux et systèmes, les grandes innovations en industrialisation des pratiques de mise en production et d’exploitation au quotidien, et enfin les techniques de conception et de développement d’applications métiers qui tirent le meilleur parti des forces du Cloud sans en subir les faiblesses.

Habib Guergachi
Fondateur et CEO Zengularity, Associé et CTO du Groupe Fabernovel. 25 ans d’expériences en delivery d’architectures logicielles complexes, à très hautes exigences de performance et de sécurité auprès de multinationale, de géants du Web et de startups : AXA, BNP Paribas,COVEA, Airbus, LES MOUSQUETAIRES, Groupe ADEO , BlueStar (cn), Wallmart, Google, LinkedIn, Deliveroo, Synthésio, etc.) 12 ans en conseil et accompagnement d’Architectes, DSI et c-levels pour délivrer une transformation progressive et pragmatique vers le digital. Private Investor (prismic.io, lightbend). Administrateur Foyer SA (LU) en charge de la stratégie Digitale.
Lire la suite Cacher le texte

En deux jours, un état de l’art complet et pragmatique sur l’intégration et l’orchestration des services et des APIs en entreprise:

  • EAI, ESB, ETL, MDM, MOM, Web Services, Microservices et API, etc. : analyse technique détaillée des architectures, fonctionnalités, caractéristiques, zones de confort, de faiblesse et de recouvrement.
  • Quelles différences entre orchestration et intégration de services ? Quel impact des web services et API situées dans le cloud.
  • Que faire des applications existantes ? Comment calculer le cœfficient d’intégrabilité d’un parc d’applications (CI). Comment intégrer un service métier existant. Comment concevoir et développer des services métiers nativement intégrables et interopérables.
  • Quels apports des pratiques SOA et de la WOA pour concevoir des composants et des services intégrables ?
  • Comment structurer un projet de construction d’une plate-forme d’intégration de services à l’échelle de l’entreprise.
  • Panorama critique du marché des outils d’intégration MOM, EAI, ETL, ESB, MDM, Web Services, etc. Quelles tendances à moyen terme et quels choix aujourd’hui ?

Architectures techniques d’intégration


EAI (Enterprise Application Integration)

  • Enveloppe technique et fonctionnelle d’un EAI.
  • Les prérequis pour réussir l’intégration des flux, des applications et des services.
  • L’EAI est-il un concept dépassé ?

ESB (Enterprise Service Bus)

  • Quelle est l’enveloppe technique et fonctionnelle d’une solution ESB ?
  • L’ESB, les zones de confort dans un SI.
  • Pourquoi les éditeurs de serveurs d’applications adoptent le discours ESB ?

MOM (Message Oriented Middleware)

  • Est-il viable de bâtir une architecture d’intégration sur la base d’un simple MOM ?
  • Faut-il généraliser l’usage d’un MOM et un seul dans toute l’entreprise ?
  • Introduction aux MOM nouvelle génération dits Cloud Ready.

ETL (Extract, Transform, Load)

  • Analyse différentielle entre un ETL et un EAI.
  • Avantages et inconvénients de l’ETL pour intégrer les données.
  • Intérêts et limites de l’ETL pour alimenter un datawarehouse.

MDM (Master Data Management)

  • Analyse différentielle, fonctionnelle et technique entre un ETL et un MDM.
  • Intérêts et limites du MDM pour créer des formats pivots métiers.
  • Quelle stratégie MDM des principaux éditeurs du marché ?

API (Application Programming Interface)

  • Définition de l’API et exemples.
  • Invocation et Orchestration d’API.
  • Avantages et inconvénients par rapport aux Web Service

CEP (Complex Event Processing)

  • Principes de base des architectures événementielles.
  • Techniques de détection des événements business (corrélation vs abstraction).
  • Les cas d’usages opérationnels dans les architectures modernes.

EIP (Enterprise Information Portal)

  • Rappel de l’enveloppe technique et fonctionnelle d’un portail.
  • Introduction aux techniques d’intégration par portlets.
  • Intérêts et limites de l’orchestration des services par le moteur de portail.

Zones de confort de chacune des solutions d’intégration

  • Méthode d’analyse d’intégrabilité d’un groupe d’applications.
  • Quand faut-il rationaliser, rénover ou réécrire les applications pour les intégrer ?
  • Industrialisation de l’administration globale des flux : idées reçues quant à l’apport d’un EAI.

Fonctions d’intégration


BPM (Business Process Modeling)

  • Que recouvrent les services BPM et BPA ? Workflow versus BPA versus BPM.
  • La généralisation de l’usage du BPM : où sont les gains et comment les concrétiser ?
  • Quels liens techniques entre EAI et ESB, d’une part, et BPM, d’autre part.

Routage de messages et de requêtes

  • Quelles fonctions recouvrent les services de routage ?
  • Techniques du routage dynamique, d’analyse des contentions et de gestion des exceptions.
  • Quelle place aux moteurs de règles ?

Transformation de messages

  • Différentes approches de transformation.
  • Comment distinguer une règle de transformation d’une règle de gestion ?
  • Le format pivot. Est-ce un passage obligé ?

Transport de messages

  • Quel est l’impact du middleware sur la richesse fonctionnelle du service de transport ?
  • Comment gérer le "one delivery", le cryptage, la non-répudiation et le recyclage des messages ?
  • Comment différencier concrètement les types de couplage fort, moyen et faible ?

Connecteurs applicatifs

  • Anatomie technique et fonctionnelle d’un connecteur.
  • Quels sont les pièges à éviter pour créer un connecteur propriétaire ?
  • Les limites des connecteurs de base.

Administration, exploitation et supervision

  • Impacts du déploiement d’un ESB ou d’un EAI : administration, gestion des exceptions au fil de l’eau ?
  • Quelles organisations technique et humaine adopter ?
  • La problématique du recyclage technique et métier des flux rejetés.

Intégration de services


Architectures de Services

  • Service, Web Service et Microservice.
  • Quelles différences entre Service et Composant ?
  • Architectures de services vs Architectures REST.

SOA (Service Oriented Architecture)

  • Peut-on bâtir une architecture SOA sur la base d’un EAI ou d’un ESB ?
  • Les nouveaux problèmes dans l’administration d’architectures SOA.
  • Quel rapport entre EDA (Event Driven Architecture) et SOA ?

WOA (Web Oriented Architecture)

  • Les principes fondamentaux de la WOA.
  • Techniques d’orchestration de services WOA.
  • Comment positionner l’EAI classique par rapport à la WOA ?

ROA (Ressources Oriented Architecture)

  • Introduction aux concept de la ROA
  • Hypermédia et interfaces uniformes.
  • SOA vs ROA vs WOA : principes et techniques de mise en œuvre.

Orchestration de services

  • Un service métier doit-il être conçu pour participer à une orchestration quelconque ?
  • Comment orchestrer des services sans EAI ni ESB ?
  • Que penser des autres modes d’orchestration : moteur de règles, portail, mashup Web 2.0 ?

Intégration de Web Services


Apports des Web Services

  • État des lieux des standards Web Services : SOAP, WSDL, UDDI et les WS-*.
  • Que penser des difficultés rencontrées par les standards WS-* ? Que penser des alternatives émergentes ?
  • Quel crédit donner aux standards d’orchestration BPEL et WSCI ?

Web Services et "transactionnel long"

  • Principe d’une "transaction longue" et propriétés ACID.
  • Les nouvelles techniques de "relaxation" de l’isolation et de gestion du "roll back".
  • Le théorème CAP.

Limites des Web Services

  • Les difficultés pour bâtir une solution d’intégration pure Web Services ?
  • Les apports des Micro-services aux architectures SOA.
  • Les limites des Micro-Services et les réponses pour les repousser.

Démarche projet d’intégration


Typologie de projets d’intégration

  • Les limites de l’intégration de l’existant.
  • Les risques de l’approche rénovation du patrimoine.
  • La conception et la réalisation de services nativement intégrables.

Construire une architecture d’intégration

  • Règles de base pour identifier les bons points d’ancrage des connecteurs.
  • Règles de calcul du CI (cœfficient d’intégrabilité) d’une application.
  • Quelles règles doivent respecter les systèmes de gestion des autorisations ?

Démarche de sécurisation

  • Analyse des vulnérabilités d’une architecture d’intégration.
  • La méthodologie de sécurisation.
  • Les mécanismes et outils de sécurisation.

Déploiement d’une architecture d’intégration

  • Principales topologies de déploiement (Hub&Spoke, Bus Applicatif, Multi-ESB, etc.).
  • Avantages et inconvénients des différentes topologies.
  • Impact des contraintes organisationnelles sur le choix de la topologie.

Organisation d’un projet d’intégration

  • À qui revient la responsabilité d’un projet d’intégration ?
  • Quels sont les acteurs qu’il ne faut pas oublier d’impliquer ?
  • Quelles sont les contraintes culturelles et organisationnelles à ne pas négliger ?

Mise en œuvre d’un projet d’intégration

  • Les points critiques à aborder très tôt dans la démarche.
  • Quelle démarche de tests et quelle approche dans la gestion des tests ?
  • Comment éviter le syndrome des "foyers incontrôlables" de règles de gestion ?

Management

  • Le ROI d’un projet d’intégration : les limites de l’exercice.
  • Les arguments pour ou contre un investissement dans un outil d’intégration.
  • Faut-il mettre en avant un projet d’intégration comme un projet d’infrastructure ?

Panorama du marché des outils d’intégration


Ce chapitre dresse un panorama critique de l’offre actuelle du marché (typologie des acteurs et de l’offre commerciale, domaines d’application privilégiés et principales contre-indications respectives, etc.) : éditeurs "pure player", positionnement des "majors", offres Open Source et solution en mode SaaS.